Date:27/7/18

Recherche Google

ww.woltube.st

Menu

Sites Woltar officieux

Partenaires


22/7/18 Soirée fourrure


On ne sut pas trop pourquoi cette photo paraissait des mois après la fameuse soirée "fourrure" mais elle ressortit rapidement comme résultat de recherches sur la chanteuse carmine.

21/7/18 Interview et mini concert sur Radio Setia

- Bonjour à toutes et à tous, chers auditeurs et auditrices! , s'exclame joyeusement la voix de l'animateur de Radio Setia, Phoebus, merci de nous accorder cette petite interview à l'occasion de la sortie de ton nouvel album intitulé "Travel/s" avec une barre slash avant le "s".
Tu nous expliques un peu?

- Yep! J'ai hésité entre "travel" et "journey", j'avoue, même si la différence subtile en tegdjien est moins évident à traduire en setian... Mais, en gros, cet album c'est autant une évolution personnelle, un "voyage intérieur", dont je livre mes émotions et le parcours, que le résultat de mes voyages au sens littéral, à Vésén et Tegdij surtout.

- Effectivement, il y a des éléments très personnel dans ce disque! A commencer par la pochette... La ligne d'horizon, là, c'est le tatouage que tu partages avec ton chéri, non?!
Celui qu'on a aperçu dans la projection de photos au début de ton concert, "Higher!".

* rire de Phoebus *

- Ouiiii! C'est pas un secret, j'ai posté la photo sur mon blog. Ben oui. Une partie de cet album a été écrite à Tegdij où l'on a fait faire, ce tattoo et il représente beaucoup pour moi.
Autant au niveau sentiments persos qu'au niveau artistique.


- Et puis il n'y a pas moins deeee... * l'animateur tapote du doigt la pochette de l'album * ...au moins quatre chansons qui sont dédiées à Adam dont une sur laquelle tu l'as fait chanter. T'es amoureux, non?

- TRES.

- Et là, à la radio, vous pouvez pas voir le rose aux joues et le sourire niais, haha! T'es vraiment chou.

- Hééé! J'ai même pas honte d'abord.

- Mais tu as bien raison. Il y a d'autres duos sur cet album, d'ailleurs, qui sont présentés comme des bonus. C'était de bonnes expériences?

- Oooooh QUEEEE OUI! Le duo avec Mävy ça fait hyper longtemps qu'on l'avait écrit, on aurait dû le présenter lors d'une scène ouverte et puis au dernier moment, on a pas eu les autorisations pour le lieu que Nordine visait. Du coup, il était quand même enregistré, on l'a chanté un peu à l'arrache à Tropico un de ces matins et on a décidé de le mettre finalement sur l'album.

- Il sera aussi en bonus sur FZO?

- Aaah, ça je sais pas encore. Faut voir avec Mävy.

- Et les deux autres duos étaient donc avec des chanteurs tegdijiens.

- Yep! Deux trucs de fou, vraiment! Avec Taylor, c'est le tournage du clip qui était dingue, j'ai galéré sur la choré puis vous imaginez pas comme on se sent con en costume hyper coloré comme ça au milieu de juste un décor tout de cubes verts en fait!
* rire *
Même si j'avais déjà eu ce genre d'expérience pour les trucages sur "High hopes", là c'était du high level niveau incrustation. Et les costards étaient aussi ridicules que magnifiques, ce tissu, là, tout fleuri... Tu portes ça au quotidien tu passes pour un dingue mais sur une scène ou dans le clip, ça rendait trop bien, c'était ultra fun. La chanson est fun aussi!
Pour une fois que ça parle plus d'amour de soi que d'amour tout court... J'ai bien aimé cette approche. Et puis avoir juste l'opportunité de chanter avec une star pareille... totalement fou j'te dis.

Et les Fall out boy! Rah lala! Ils sont TELLEMENT adorables, ça s'est passé à merveille, c'était dingue parce qu'on a enregistré hyper vite, entre mon cover sur TBC1 et leur concert en fin de la même semaine... Mais au bout de la première journée j'avais juste l'impression de déjà appartenir au groupe, de faire partie de la famille.
Ils sont top.


- Tu as aussi participé à la BO du dernier Disney. Ca fait quoi de devenir une princesse?!

*rire*
- C'est juste trop génial aussi! Forcément j'adore leurs films depuis tout p'tit même s'ils n'ont jamais voulu en faire un sur une licorne, j'te jure, tsss... Non mais sérieusement... j'ai pas hésité une seconde! L'opportunité de participer à ce genre de BO, ça se présente qu'une fois et puis elle me parle vraiment cette chanson! Musicalement déjà, on a adoré la réinstrumentaliser avec les copains et puis, tu sais... les paroles, ça peut parler un peu à tout le monde j'imagine. Là, Elsa entend un appel, on le dit dans la chanson "c'est pas vraiment une voix" c'est plus comme une sorte de sonnette, d'appel impérieux, un truc au fond de tes tripes qui te dit que t'es fait pour ça, qu'il y a une place pour toi ailleurs et alors là tu dois choisir entre ton petit confort bien installé ou faire le grand saut. Alors ça fout la trouille parce que, quelque part, on a peur de se rater si on vise trop haut, on a des ambitions, on imagine pas ne pas tenter, mais ça fait flipper aussi, y a une petite voix au fond qui te pousse à te reposer sur tes lauriers, à assurer le minimum, ne pas tout risquer.
Maaaiiiis, hé.
L'envie.
L'envie est plus forte que tout. Se jeter dans l'inconnu et découvrir, laisser tes entrailles se crisper et vibrer, changer la peur au ventre en pure exaltation.

C'est comme ça que j'ai interprété la chanson, une métaphore à la vocation artistique et à vivre avec ses tripes.


- Hé bien, tu deviens quasi philosophique quand on te laisser parler, Phoebus! Mais il est temps à présent de nous interpréter un petit extrait histoire de donner envie aux gens de l'acheter, cet album, non?!

- Evidemment!!!

* bruit du mec qui pose le casque et saute de son tabouret brusquement *

Il prend place devant le micro entouré de ses musiciens pour une version acoustique de l'un des titres de l'album.


20/7/18 Concours Radio Setia


Pour assister en exclusivité au concert de Phoebus Moonlight demain dans nos studios, soyez parmi les dix premiers à répondre en commentaires à cette question :

Quel est le 5ème titre de son nouvel album?


13/7/18 Lancement de la navette spatiale

L'événement est retransmis en direct sur les principales chaînes de télé et streaming sur Woltube après avoir fait l'objet d'une série de courts reportages
sur les coulisses du Centre spatial, les enjeux de ce programme etc.

Le lancement sera effectué par une journée très froide mais sous des soleils éclatants. Le ciel est limpide et la navette spatiale étincelle, fièrement tendue vers le ciel, d'une taille bien plus imposante que les navettes couramment utilisées pour voyager d'une ville à une autre. Deux animateurs, un woltarien et une woltarienne, issus de journaux télévisés de chaînes habituellement concurrentes, sont mandatés pour le commentaire :


- Voici la navette spatiale!

- Regardez sa forme allongée! Elle ne ressemble pas vraiment à nos navettes habituelles!

- Ma chère Claire, sa hauteur est accentuée par le support des propulseurs, cette fameuse et faramineuse machinerie qui a nécessité des années de dur labeur pour conférer à ces moteurs au spidonium enrichi la puissance nécessaire pour s'arracher à la pesanteur woltarestre.

- Tout à fait, Thierry. C'est incroyable, dire que d'ici peu un woltarien posea le pied sur notre plus proche lune!

- Enfin, c'est-à-dire, si tout se passe bien...

- Oh! Ne parlez pas de malheur, vous allez nous porter la poisse! C'est un moment historique.

- Vous avez raison, Claire, concentrons-nous déjà sur le décollage et soyons positifs. Les astronautes ne sont pas encore à bord. Toute l'équipe est ultra concentrée...

En effet, l'écran montre à présent l'intérieur de la tour de contrôle dont la taille n'a réellement rien de comparable à celle des navettoports habituels. Une foultitude d'opérateurs surveillent des écrans, actionnent des boutons et des manettes, la fusée est visible sur un écran géant de même que des tas de graphiques, courbes et chiffres qui s'agitent. La tension est palpable, une intense concentration se lit sur tous les visages. Une woltarienne caramel mordille le bout de son pouce droit, ses yeux mauves rivés à l'écran.

- Ha! Les voici! , s'exclame tout à coup le présentateur.

- Où ça? Ha! Oui, je les vois également!

Pendant que les deux animateurs font la présentation des astronautes, donnent leurs noms, leurs qualifications, soulignent que deux d'entre eux ont des enfants, on voit trois personnes s'avancer sur la passerelle solide qui lie l'énorme structure à l'entrée de la fusée. Deux woltariennes et un woltarien vêtus de grosses combinaisons mais tenant encore leurs casques à la main adressent des sourires confiants et de petits signes de la main à la caméra. Etrangement, alors qu'ils sont les principaux concernés à risquer leur vie dans ce voyage, ils paraissent moins stressés sur les scientifiques et opérateurs qui restent sur Woltar. Ils s'engouffrent enfin dans la lourde porte pleine de technologie qui se referment solennellement sur eux :

- Le courage de cet homme et de ces femmes est incroyables, Thierry! Ils donnent l'impression de s'apprêter à décoller tranquillement pour Tropico!

- Aaaah, ma chère Claire, il ne faut pas oublier que ces personnes ont été rigoureusement sélectionnées! Elles doivent avoir une constitution à toute épreuve, de solides connaissances scientifiques pour les expériences à mener à bord et sur la lune, mais aussi un mental et un sang-froid inébranlable! C'est l'élite de l'élite que vous avons sous les yeux!

- Le compte à rebours va commencer!!

Dans la salle de contrôle, on parle, on crie, mille infos fusent sous la houlette d'un vieux woltarien qui dirige le projets depuis le début. Le système d'amarrage est retiré, les moteurs chauffent, la fusée est mise sous tension...

Puis les chiffres rouges s'affichent pendant qu'une voix forte les déclament :


- 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2...

Le un et le zéro sont muets alors qu'on voit une fumée verdâtre jaillir de la navette, des feux de la teinte surgir de la rampe de lancement et la navette qui s'extirpe de là. De par la taille de l'appareil, le décollage paraît presque lent alors qu'une puissance phénoménale est déployée pour finalement envoyer la fusée au-delà de la stratosphère. Autour de la fusée, tout tremble, des débris s'effritent et s'écroulent tout du long de la carlingue qui échappe aux monstrueux bras de métal et de câble qui la retenaient jusqu'alors.

Après avoir retenu son souffle, toute l'équipe explose de joie, de cris, de larmes d'émotion, de congratulations échangées.


- ON L'A FAIT! DES WOLTARIENS SONT EN ROUTE POUR LA LUNE!!!

- Rendez-vous d'ici trois jours pour l'alunissage, chers téléspectateurs!

7/7/18 Index



xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxINDEX

xxxxxWoltube Vidéos, quésako ?
xxxxxHRP - Concept
xxxxxSoirée du 24/10/17 - Partie 1
xxxxxSoirée du 24/10/17 - Partie 2
xxxxxSoirée du 24/10/17 - Partie 3
xxxxxRéveillon à Tropico
xxxxx8/1/18 Show Louve & Sélune
xxxxx24/1/18 Blues & Blue Night
xxxxxDolce Dancing
xxxxxLa fuite de la Reine avec l'Avocat ?!
xxxxxMister Tropico a pété un plomb..?
xxxxxVésén - 7/2/19
xxxxxMagazine à scandale dans tous les kiosques
xxxxxLa tigresse et la panthère
xxxxxUn jour banal à Vésén...
xxxxxFLASH INFO : RIXE AU BLAUR ENRAGÉ
xxxxxAffiches (WAS V)
xxxxxEmission de radio + replay (Phoebus Moonlight)
xxxxxLive Lounge TBC1 - Mävyvenn
xxxxxAmateur video from Tegdij
xxxxxLe suicide de Tarja Oxss
xxxxxArticle de Presse - Rubrique Culture (WAS V)
xxxxxTalk Show
xxxxxLe portrait de la semaine - Emission d'actualité (Ash Kay Royal)
xxxxxArticle 1.1 (Mävyvenn Nurs)
xxxxxTeaser!
xxxxxHigher! - Phoebus Moonlight en concert!
xxxxxAnnonce - Loü Oxss
xxxxxSoirée du 17/4/18 - 3000 jours d'Aramis
xxxxxDerniers jours!!!
xxxxxDans la nuit du 19/4 au 20/4
xxxxxCloser - Enquête spéciale
xxxxxUn fou chantant au bord du vide
xxxxxOde à la soupe!
xxxxxUn rally interdit
xxxxxUne nuit au marché de Noël
xxxxxCombat de boue ? Soirée du 8/6/18
xxxxxUne virée en skate
xxxxxBrutalité et humiliation, le vrai visage d'Aramis Sweety
xxxxxL'immanquable entrée
xxxxxRésurrection de la Fiesta de Tropico
xxxxxF.Z.O. 1
xxxxxProgramme spatial 1
xxxxxHula déchaîné
xxxxx
xxxxx
xxxxx
xxxxx



N.B. : Les articles sont classés par ordre croissant d'apparition.