Date:30/3/17

Recherche Google

Why Not

Menu

Sites Woltar officieux

Partenaires


9/1/17 Étrange journée

********

Sur tous les chemins de ta vie
Dans le désert ou sous la pluie
Quand tu voudras je serai là
Que tu viennes d'un château
De nulle part ou d'un ruisseau
Quand tu voudras je serai là
Je serai là si tu veux
Comme ces rêves qui rendent heureux
Pour faire d'un jour le plus beau jour de ta vie
Je serai là si tu veux
Comme la vie qu'on vit à deux
Si tu es là je serai là


Aujourd'hui, je comptais aller voir Seisha pour les féliciter, elle m'avait assez bassiné les oreilles que les bébés allaient briser leur coquilles dans la nuit. Quel ne fut pas ma surprise de découvrir un petit bébé dans son panier, bien couvert contre les vents marins, endormit, serrant fort dans sa main un doudou, où il n'y avait que marqué " Verse " ... Son prénom, je présume.
Inquiet, j'ai cherché autour de moi, mais rien. J'ai haussé les épaules puis je suis allé à mon chalutier avec ... C'était vraiment ma journée.
Imaginé le même schémas mais sur le pont de mon bateau, avec une p'tite grise nommée " Elana ".

J'suis allé voir les flics, pas de signalement.
Puis à notre orphelinat, y en a pas non plus, ils ont contacté les autres de la ville au cas où mais rien.

J'ai regardé longuement les deux petites alors que notre nouveau Patriarche me demandait ce que je comptais faire.
J'ai craqué.
Peut-être l'influence de ma famille qui a toujours gérer cette orphelinat avant ... Je les ai prit sous ma protection.

Si personne ne vient les réclamer d'ici après-demain, elles deviendront officiellement mes filles.

J'suis sûr que ni Alex ni Seisha ne vont en revenir, encore moins le reste de notre famille ...

Moi-même encore, je me demande ce qu'il m'est passé par la tête.

A.

14/10/16



Aujourd'hui, je comprends pourquoi la mer a toujours passionné mon Père.

Autant y vivre, la faune et la flore aquatiques, y semblent plus accueillantes que celles terrestres.

Je continu de me demander où se trouve ma place dans ce vaste univers.

7/8/16 Rend les MOI !

**********

I know that I'm running out of time
(I want it all, mmm, mmm)
And I'm wishing they'd stop tryna turn me off
I want it on, mmm, mmm
And I'm walking on a wire, trying to go higher
Feels like I'm surrounded by clowns and liars
Even when I give it all away
(I want it all, mmm, mmm)

We came here to run it, run it, run it
We came here to run it, run it, run it

Just like fire, burning up the way
If I can light the world up for just one day
Watch this madness, colorful charade
No one can be just like me any way
Just like magic, I'll be flying free
I'mma disappear when they come for me
I kick that ceiling, what you gonna say?
No one can be just like me any way
Just like fire, uh...


Depuis petit, on me raconte que ma soeur vit ailleurs, que ma mère est morte et près de Pala. Puis un jour, une inconnue se ramène avec une petite et on me dit :

" Voilà, la réponse à ton pourquoi. Ta Maman est revenue et voici ta petite soeur. Ton autre moitié. Mais, elles ne peuvent pas vivre avec nous. Tu pourras les voir autant de fois que tu le voudra mais, elles ont déjà leur propre vie. Ta maman a un mari qu'elle aime et d'autres enfants aussi. Papa reste avec toi et Seisha alors ne soit pas triste Aric, tu es aimé. Ne l'oublis jamais. "

Aussi haut que trois pommes et j'dois le prendre avec le sourire ? Vous m'avez prit pour un abrutis ? Toujours là ? Venir quand je veux ? Arrêtez de me faire rire. Vous n'êtes pas là, toujours avec eux, avec lui ... Ce ... Parasite ! Ce mec n'est rien d'autre qu'un intrus, me priver de ma soeur n'a pas suffit, je n'ai même pas ma mère ... Pourquoi ? Parce que nous ne sommes pas nés d'amour mais d'un p'tin contrat Lowtar. On nous aime, ouais, on nous aime mais, j'la veux pas cte famille de merde. J'la veux pas votre p'tin de famille. Je veux ma mère et ma soeur près de moi avec Papa et Seisha !

Mais non, ça aussi c'est impossible, parce que P'pa, il court après un courant d'air. Il se brise tout les jours et il continu de sourire comme un con, pour une femme qui ne saura jamais le lui rendre ...

Il se mit à rire ... Un rire incontrôlable, lui faisant monter les larmes aux yeux.

Bordel et après, on s'étonne de l'état de ses envahisseurs, de ses ... Ses ... Microbes ... De ses intrus ... On s'étonne que se qu'ils considèrent comme famille ou clan dégénère ... On s'étonne que je reste dans mon coin " car j'aime y être " ... Non non, j'aime pas mon coin mais, là-bas, j'y suis tranquille, sans faux sourire, faux semblants, sans merde. De mon coin, je vois beaucoup de choses, j'en entends aussi. Il est inconfortable mais au moins, il est inutilisé. Là-bas, pas besoin d'être se que je ne suis pas, pas besoin de jouer au bon garçon, pas besoin de grogner pour avoir la paix, pas besoin d'avoir le nez en l'air ou derrière mon appareil photo pour qu'on ne m'adresse pas la parole.

" Monstre ", je ne sais plus depuis quand ça me suit à l'école mais, je m'en moque, j'en suis peut-être bien un après tout et alors ? De nous deux, je suis sûr que TU l'es bien plus que moi. Rend moi ma famille, rend moi ma vie ! ... Si seulement tu pouvais disparaître.

1/8/16

******************

I'm friend with the monster that's under my bed
Get along with the voices inside of my head
You're trying to save me, stop holding your breath
And you think I'm crazy, yeah, you think I'm crazy

Well, that's nothin' (Ooh-ooh-ooh-ooh)
(Ooh-ooh-ooh-ooh, ooh-ooh-ooh-ooh)
Well, that's nothin' (Ooh-ooh-ooh-ooh)
(Ooh-ooh-ooh-ooh, ooh-ooh-ooh-ooh, ooh-ooh-ooh-ooh)

29/4/16