Date:5/10/16

Recherche Google

...

Menu

Sites Woltar officieux

Partenaires


8/9/16 Il y a...

Il y a là la peinture
Des oiseaux, l'envergure
Qui luttent contre le vent
Il y a là les bordures
Les distances, ton allure
Quand tu marches juste devant

Il y a là les fissures
Fermées les serrures
Comme envolés les cerfs-volants
Il y a là la littérature
Le manque d'élan
L'inertie, le mouvement

Parfois on regarde les choses
Telles qu'elles sont
En se demandant pourquoi
Parfois, on les regarde
Telles qu'elles pourraient être
En se disant pourquoi pas

Il y a lalala
Si l'on prenait le temps
Si l'on prenait le temps
Il y a là la littérature
Le manque d'élan
L'inertie, le mouvement

Parfois on regarde les choses
Telles qu'elles sont
En se demandant pourquoi
Parfois, on les regarde
Telles qu'elles pourraient être
En se disant pourquoi pas


Il y a là les mystères
Le silence...


1/9/16 ...

L'ego dit : quand tout sera en place, je trouverai la paix.
L'âme dit : trouve la paix et tout se mettra en place.




Ne jamais ignorer quelqu'un qui t'aime et se soucie de toi car, un jour, tu te rendras compte que tu as perdu la lune pendant que tu comptais les étoiles.

6/8/16 Bonheur

Sachez qu'il y aura des hasards
Qui auront le goût de destin,
Et des étoiles dans la nuit noire,
De fausses routes, de vrais chemins,

Il y aura des jours avec,
Et il y aura des jours sans,
Bien moins de victoires que d'échecs
Malheureusement, fatalement.

Et sachez qu'il y aura des peines,
Et des "après tout, c'est comme ça"
Parfois des joies qui nous emmènent
Dans des lieux qu'on ne connaît pas.

Il y aura de bonnes surprises,
Et des mauvaises évidemment,
Et sûrement de jolies méprises,
Des grains de folie par moments.

Sachez que c'est l'espoir qui gagne,
Et qui terrasse l'indifférence,
C'est lui qui déplace des montagnes,
C'est lui qui provoque la chance,

Et c'est l'envie et non la rage,
Qui doit tracer votre chemin,
Il doit y avoir dans vos bagages
Du courage pour les lendemains.

Sachez qu'il faut respecter l'autre,
Et que votre coeur lui pardonne,
Sans jamais rejeter la faute,
Qu'il faut donner plus qu'on vous donne,

Et qu'il faut laisser le mensonge
Aux lâches, au faible, à l'apeuré,
Et lorsque le chagrin vous ronge,
Il faut savoir vous relever.

Sachez qu'il faut vivre vos rêves,
Et qu'il faut choisir l'aventure,
Qu'il faut aider celui qui crève,
Celui pour qui tout est plus dur,

Il ne faut jamais oublier
D'où vous venez et qui vous êtes,
Et ne jamais abandonner
Quand c'est le pire qui se répète.

Sachez aussi qu'il ne faut pas
Succomber à leurs invectives,
Il faut rester honnêtes et droits,
Sans être de ceux qui les suivent.

Et peu importe où vous allez,
Quels que soient vos choix, vos désirs,
Oui, peu importe qui vous aimez,
Tant qu'on ne vous fait pas souffrir.

Sachez aussi quoi qu'il advienne,
Quels que soient l'endroit ou l'instant,
C'est pour toujours que je vous aime
Et que je suis là, mes enfants
.


27/7/16 Demain...

De tout, il resta trois choses :
La certitude que tout était en train de commencer,
La certitude qu'il fallait continuer,
La certitude que cela serait interrompu avant que d'être terminé.
Faire de l'interruption un nouveau chemin,
Faire de la chute un pas de danse,
Faire de la peur un escalier,
Du rêve un pont,
De la recherche...
Une rencontre.


Fernando Pessoa





22/7/16 Le début de la suite

Les aiguilles de la montre ne tournent que dans un sens,
Quand on la remonte c'est encore pour qu'elle avance
C'est le début de la suite

Pourquoi lire à l'envers un calendrier ?
Le journal d'hier aux nouvelles périmées ?

C'est le début de la suite
En avant, en avant la fuite, en avant, t'inquiètes pas petite
Demain est un autre jour, toujours
Le début de la suite

Pourquoi courir derrière des trains partis d'puis des années ?
On arrivera jamais à l'heure aux rendez-vous qu'on a ratés.

C'est le début de la suite
En avant, en avant la fuite, en avant, t'inquiètes pas petite
Demain est un autre jour, toujours
Le début de la suite

Le passé c'est le passé, on n'y peut rien changer,
Ce sont les salopards qui réécrivent l'histoire,
Un genou à terre regrets, chagrins anciens,
Sac à dos de pierre, ça c'est le début de la fin

En avant, en avant, en avant, t'inquiètes pas petite
Demain est un autre jour, toujours
Le début de la suite