Date:10/6/17

Recherche Google

Half Life

Menu

Sites Woltar officieux

Partenaires


26/5/17 #Years&Years

____

I___L_O_V_E___Y_O_U___« Sometimes,
Home isn't 4 walls...
I__L_O_V_E__Y_O_U... It's 2 eyes and a heartbeat. »

8/1/17 #M.I.L.L.E

__________


_______________________________________M.I.L.L.E

2/1/17 #Memories





Parce que vos mots de remerciements, de soutiens et d'encouragements sont notre principale source de motivation ! MERCI ! <3

On a essayé (un peu tard...) d'en sauvegarder un maximum en souvenirs, que vous retrouverez ici probablement dans le désordre...
Si certains ont été oublié et/ou que vous souhaitez nous en faire passer pour qu'ils soient publiés ici, n'hésitez pas à nous contacter !

Félicitations à tous les participants, acteurs comme invités, pour l'irrévocable réussite de cette merveilleuse soirée dont nous sommes très fiers !
Tous nos voeux de bonheur pour cette superbe 17ème année dignement entamée.


Vos co-organisateurs dévoués,
Emavina & Nathanaël




Souvenirs, souvenirs...


Zachary Sheôl a écrit:
Nous avons passé un réveillon hyper super extra ! On s'est amusés, on a super bien mangé (j'en connais même pour qui il faudrait dire qu'ils ont bien bâfré ), on en bien bu... et maintenant, j'ai l'impression que vous êtes tous ramollis. C'est normal, c'est comme après chaque fête où l'on fait des excès .

[...]



Eldarya Smith a écrit:
Perso je me suis éclatée à cette soirée !
Merci pour tes différentes fêtes !


Alanig Althor a écrit:
[...]

Et puis, je me suis dit que j'avais eu 700 jours pile le jour du fabuleux Nouvel An organisé par Ema et Nate et passé en très très charmante compagnie . Vous vous rendez compte du mirifique cadeau ! J'aurais dû le fêter deux fois plus, ce Nouvel An !

[...]



Stan Silver a écrit:
Dis donc qu'est-ce qu'on s'est amusés ces derniers temps !


Ash Kay ROYAL a écrit:

Salut la compagnie!

On va pas passer toute la semaine à s'en remettre, hein?!

La meilleure façon d'honorer nos merveilleux et hyper impliqué maîtres de cérémonie du Réveillon, c'est de leur montrer qu'on ne laisse pas retomber l'ambiance sitôt qu'ils ont le dos tournés!
Un peu de repos pour eux, à nous l'orga de la suite des festivités!

[...]
Ash




Khaly Bul a écrit:
Salut les amis !

He bhein....quelle histoire ! Autant dire que quand j'me suis couchée hier bhein on était pratiquement aujourd'hui ! Et je suis TOTALEMENT décalée !

J'ai passé une soirée de Réveillon totalement DINGUE ! Et pour ça, MERCI ! A Ema' et Nate, mais aussi à tous les autres qui ont contribué de près ou de loin à cette fantastique soirée !

Merci aussi à tous ceux qui ont voté pour moi, j'suis vraiment trop trop contente :3

[...]

K.


Sacha Crokani a écrit:
Salut à tous!

[...]

J'ai ADORE ce Nouvel An Tropicalien, qui m'a rappelé l'île que j'aime tant et qui recèle tellement de merveilles si on ne s'arrête pas aux classiques pour touristes, j'espère que ça en inspirera pour la découvrir autrement !

[...]

Ema, Nate, merci encore pour cette soirée, vous n'êtes pas roi et reine bande couillons, mais niveau organisation vous restez indétrônables !

Une très belle année 17, douce et pleine de joies !

Sacha


Leïa Sheôl a écrit:
Je l'ai déjà dit mais BONNE ANNEe A TOUT LE MOOOONDE !

Que l'an 17 vous soit doux, bénéfique, profitable, agréable etc. etc.

Je joins ma voix au concert pour remercier Ema et Nate pour ce réveillon absolument magique qu'ils nous ont offert. J'ai TOUT apprécié, ab-so-lu-ment tout ! Je voudrais féliciter tous ceux qui ont participé de près ou de loin à cette organisation pour que tout soit parfait et tous ceux qui nous ont offert de magnifiques spectacles et nous ont mis des étoiles plein les mirettes !

[...]

Je rappelle aux gagnants du concours "pub et chansons" que j'attends qu'ils me contactent pour que je puisse leur verser leur prix .

Un peu de musique et voilà, ne reste plus que votre participation .



Ayleen Althor a écrit:
Je voulais vous souhaiter une excellente nouvelle année!!!

Merci à ma bestounette, son pompier et toutes les personnes pour le réveillon c'est vraiment la meilleure façon pour terminer l'an 16.

[...]

Leen'


Lyzïa Milou a écrit:
Coucou tout le monde et bonne et heureuse année 17!

Merci encore aux organisateurs Ema' et Nate ainsi que tous les autres participants pour avoir rendu le réveillons si magique!

[...]

Lyz'


Elyadès Naé a écrit:
Bonne année !!!


Coucou les amis,

Tout d'abord... YEEEEEESSSSSSS !!!! (Ça c'est parce que j'ai gagné à la loterie et je suis trooop contente et que j'aime décorer ma maison <3) Et que d'abord Nate il est méchant, il ment, j'ai pas acheté autant de bistickets... Bon okay peut être que si en fait... BREF !!


Ensuite je voulais remercier tout ceux qui ont participé à l'organisation de ce réveillon qui était des plus grandioses, vraiment !! Et un merci tout particulier à la jolie Ema et son beau gosse de pompier ! Vous êtes géniaux (sauf quand tu nous offre une vue sur tes grosses fesses oranges !!)


La nouvelle année a été fêtée dignement grâce à vous et on ne l'oubliera pas de si tôt


Paraît qu'on va soigner le mal par le mal chez Dirano Moi ce que je vous propose, c'est de ramener des aspirines hein, et du jus de fruit


Merci <3




Ely


Dirano aguilera a écrit:
BONNE ANNÉE 17 !
Ça y est on est en l'an 17 ! Merci à tous ceux qui ont organisés des fêtes hier, et particulièrement à Ema et Nathanaël pour cette superbe soirée. On va s'en souvenir longtemps !

[...]




Mao Riska a écrit:
Bonne année à tous!!

J'sais que nous sommes déjà le 2, mais hier il y avait trop d'fêtes et puis je manquais de temps

Cependant, je tenais personnellement à r'mercier mon binôme de choc pour votre repas d'nouvel an. T'as été au top Suddyn!!

Vous vous êtes bien remplis l'estomac?

J'tenais aussi à r'mercier Nate et Ema, parce que c'tait la meilleure soirée d'ma vie!

La bise,
Mao

Opaline Cregh a écrit:
Bonne année 17 !!!!!!


Chez les zhums, il paraît qu'on a tout le mois pour fêter la bonne année, mais je trouve que le souhaiter le 2e jour, c'est bien aussi


Un énorme merci aux organisateurs des soirées pour le nouvel an, c'était génial ce passage à l'an 17, premier changement d'année pour la jeune wolte que je suis


Je vous souhaite à tous plein de bonheur, plein de diplomes et de voyages, de rencontres et d'amour dans vos wies !!


Je fais simple ce soir, j'ai risqué plusieurs fois la grobidasse avec vos succulents buffets


Opal'


Eldarya Smith a écrit:

Merci pour ce super nouvel an, c'était mon premier et certainement pas le dernier !


Opaline Cregh a écrit:

C'était ..... Merveilleux !!!!

Merci beaucoup d'avoir organisé ça, j'ai pris un grand plaisir à (lire) passer cette soirée avec vous, tellement bien pensée !

Hihi et très agréable le bain de minuit, je ne connaissais pas

Opal'



Tommy Bon a écrit:

Merci encore à Nathan & Emavina,

Tom


Sacha Crokani a écrit:
Salut vieux,
[...]
Ça va vous l'organisation tout ça ? Jvous ai mis des bouteilles de côté si vous voulez vous soûler la face après tout ça Les déguster ça fonctionne aussi, pour de vrai c'est des fucking bonnes bouteilles

A bientôt,
Sacha


Khaly Bul a écrit:
Salut Nate' !

[...]

Pfiou, tellement de fêtes en ce moment, j'sais plus ou donner de la tête sérieux ! Comme chaque année, vous créez vraiment un truc de dingue autour du Nouvel An !

D'ailleurs j'suis contente de pouvoir vous aidez un peu cette année

[...]

Merci pour ce taff de ouf !

K.


Roxy a écrit:
Salut les gens!

Aujourd'hui, je voulais faire une fête en l'honneur d'Emavina et Nate parce que ben ils se démènent pour nous et ils sont trop cools et en plus ils me supportent même si des fois j'suis chiante.

[...]

RoX


Katara Riska a écrit:
Bonjour Nathanael

[...]

Merci à toi et Ema pour organiser tout ca vous êtes géniaux


Dirano aguilera a écrit:
Salut Nate Je me suis inscrit en dernière minute en solo pour le Nouvel An, j'espère que j'ai quand même le droit de voter pour les Kings and Queens

Et bravo pour l'organisation mec, tu gères !

Bash Kaloenn a écrit:
Salut Nathanael !

Tout d'abord, merci pour l'organisation du nouvel an, ça a dû demander une énergie incroyable
[...]


Elyadès Naé a écrit:

Bon alors déjà j'ai essayer d'ajouter tout les gars qui participent au nouvel an, histoire que celui qui détient mon cadenas soit au courant de mes recherches désespérées Et rien que ça ça m'a paru une éternité alors je remercie doublement Ema et Nate pour le boulot de dingue malade fou qu'ils fournissent !!


Soen Evans a écrit:

Ce fut difficile mais assez drôle, merci d'avoir organisé tout ça !

Osbë Riska a écrit:

j'propose qu'on arrête de parler et qu'on trinque aux orga.

Khaly Bul a écrit:

Quelle animation ! Ça fais vraiment plaisir de voir la ville bouger de la sorte ! Et cette chasse au partenaire est vraiment amusante, en tout cas moi le concept me plaît vraiment bien.

Alors merci Ema' d'avoir pris le le temps d'organiser tout ça, t'es vraiment géniale !


Félipa a écrit:

Mais oui vous avez organisé vraiment un truc de fou avec ce nouvel an :o c'est pas juste un nouvel an basique avec plein de monde, vous avez fait plein de jeux et tout qui ont du vous prendre énormément de temps !

Simon Wouaw a écrit:

Un petit retour sur ton jeu de clé-cadenas, parce que je le trouve juste génial ! Ca a vachement animé woltar, y'a ce petit mystère autour de sa moitié, tout le monde s'entraide pour réunir les couples... Nan franchement chapeau c'était bien trouvé !

Nash Isatis a écrit:

Hello,

Je ne me suis pas inscrit car j'ai été à Begy, Tropico et revenu entre temps.
Mais je voulais dire"FELICITATION" pour votre jeu. Il est trop chouette.
Un frustrant pour la clé qui ne trouve pas son cadenas et vice versa mais les woltariens et woltariennes sont motivés.

BRAVO!

NASH


Ayleen Althor a écrit:

En tout cas je voulais te féliciter et te remercier pour tout le travail que tu as engendré pour nous faire vivre un super moment.

Comme je le disais à Nate vous faites la paire tous les deux.


Ayleen Althor a écrit:

En tout cas vous avez réussit à réveiller la ville et ça fait plaisir. Je ne regrette pas mon caisson.


Sanella Tifane a écrit:

Bravo pour l'organisation !


Léolïa Wendis a écrit:

Merci pour cette organisation du tonnerre !


Sacha Crokani a écrit:
Yoooooooooooooooo!

Jm'excuse vieux, certaines habitudes ont la vie dure et... je n'ai félicité que ta partenaire Merci beaucoup pour votre soirée de fous raides, et... pour la vue de ton petit cul de pompier pas dégueulasse, j'imagine, au vu des regards braqués sur toi Pour vrai, t'es un grand malade mon gars, je comprends pourquoi vous vous êtes trouvés Ema et toi !

J'espère que tu vas bien, sinon, et je te souhaite que du bon pour l'an 17!

Prends soin de la violette,

Sacha


Dirano aguilera a écrit:
Eh oui, ça y est, on y est enfin : Le Réveillon !

Ce soir, vous serez conviez à la grande fête du Nouvel An, où, si vous préférez fêter ça plus sobrement, chez vous autour d'un bon petit plat avec vos proches. N'empêche que vous voulez être au top de vous-mêmes pour ça.

Du coup, comme on a pas tous autant de goût, de style, et de capacités, je vous donne rendez-vous chez moi pour choisir votre tenue et maquillage optimale avec l'aide et les conseils des autres participants. Entraidez-vous et soyons tous les plus beaux ce soir
(même si, quoi qu'il arrive, je reste LE plus beau)

Bisous sur vos magnifiques fesses et...
JOYEUX REVEILLON 16/17


Zamal lyoko a écrit:
Salut Nate !

[...]

J'me suis dit que ça pouvait être sympa d'aller trinquer aux efforts qu'on a fourni pour le concours de Leia, et avec tout ce que toi aussi tu as préparé, j'suis sur que t'as bien besoin d'un petit remontant


Opaline Cregh a écrit:
Ah, que la wie est belle !

Demain, nous allons danser toute la nuit pour passer à l'an 17, ça fait bizarre ! Mon premier nouvel an, et apparemment, les fêtes seront grandioses !! Bon courage à tous les organisateurs

[...]

Mint'Opaline



Wellan Castro a écrit:
Nathanaël Drow a écrit:
Non, tu ne peux pas voter pour nous. C'est nous qui organisons... Si on est élu à la majorité, les gens vont penser qu'on a triché!

[...]

Nate


Mais non on sait que vous êtes impartial et ce serait justice de vous élire roi et reine de la soirée vu le taf derrière ! Toute façon je suis Tropicalien de naissance alors le thème je le valide déjà, ça va être cool demain




Bande Défilante a écrit:
...Ce réveillon était... magique ! Vous êtes les meilleures les filles <3 Merci !! - Ventilateur


Bande Défilante a écrit:
...Nathanaël Drow & Emavinã Kapitin, merci pour le travail effectué pour le réveillon <3

2/1/17 #Réveillon - Partie 2




Le banquet terminé, quelques airs tropicaliens s'élèvent des hauts-parleurs symétriquement disposés dans la grande salle de réception tandis que de féériques danseurs professionnels de Hula, tous vêtus de tenues traditionnelles, foulent de leurs pieds nus la surface boisée de l'estrade. Cette danse ancestrale a pour but essentiel de "communiquer avec les dieux de la nature". Ce soir, celui qu'il tentait d'invoquer n'était autre que la divinité de la chance !

C'est entre plusieurs sulfureux déhanchés qu'un énorme boulier, imitant à la perfection une de noix de tropicoco géante, surgit soudainement de derrière les épais rideaux de l'arrière petite scène sous les intonations sidérés des participants. L'oeuvre mise en jeu est installée tout près sur un chevalet suffisamment grand pour la maintenir.

Les tablées applaudissent avec ferveur cette enchanteresse introduction au dénouement de le fameux loto et les deux co-organisateurs prennent une nouvelle fois possession des micros.


- Ca y est, l'attente est terminée ! Vous connaîtrez incessamment sous peu le ou la grand/e gagnant/e de cette dernière super loterie de l'An 16 ! Tout d'abord, Ema et moi voudrions remercier encore une fois bien fort l'incroyable artiste de l'ombre qui...

Nathan s'interrompt, interloqué, et semble vivement chercher quelqu'un sur l'estrade en l'explorant de rapides mouvements de tête de droite à gauche.

- Bobie... ?

Plusieurs personnes, principalement ses proches, agitent vigoureusement des mains parmi l'une des tablées pour vendre sa cachette, tous sourires et sans aucun scrupule.

- Hahaaaaaaaaaa ! Te voilà ! s'exclame le pompier en pointant son index vers elle, signe irrévocable qu'elle était repérée. « Tu pensais peut-être qu'on allait t'oublier, hein ?! Bien essayé, belle bleue ! Allez, j'aimerais que tout le monde l'applaudisse bien fort pour l'encourager à nous rejoindre sur scène ! Mesdemoiselles, Mesdames et Messieurs, merci d'accueillir comme il se doit : Bobie Jonson ! »

Sous les acclamations de l'assistance, la discrète mais pas des moins populaire petite bleue quitte son assise et traverse la foule d'un pas lent mais assuré, les joues rosies par les innombrables paires d'yeux braqués sur elle. Elle partage quelques sincères et véritables sourires avec ceux qui lui glissent quelques mots motivateurs sur son passage, puis éclate d?un rire candide en croisant le regard de Nate amusé par sa vaine tentative de s'évincer des projecteurs.

Resplendissante dans sa robe de soirée tropicalienne, le faisceau de lumière qui la nimbe révèle une aura bleutée purement angélique. Elle se tient au milieu des deux organisateurs, comme sécurisée par leur présence. Les mains jointes dans son dos, elle arbore un adorable et inlassable sourire qui défit toutes les plus belles lueurs célestes.


- La voilàààààà ! Un petit mot au sujet de ton oeuvre, Bobie ?

Instinctivement, la woltarienne éloigne son visage d'un mouvement de recul du micro tendu dans sa direction. Nate n'insiste pas et, au moment où il s'apprête à renchérir quelque chose, elle pose sa main sur son avant-bras et se hisse sur la pointe des pieds pour finalement s'exprimer, avec un calme olympien, dans l'amplificateur de voix :

- Un immense merci à tous les deux ainsi qu'à tous les autres talentueux protagonistes de ce Réveillon pour toutes les heures de travail acharnées que vous avez sacrifiés afin de nous permettre de vivre cette inoubliable soirée de fin d'année...

L'assemblée appuie ses propos de nouveaux clappements de mains tandis que Nathan, rarement perplexe, détourne les yeux vers Emavina, avant de les reposer sur l'artiste. Le regard doux, il se penche vers elle, l'enlaçant un instant pour la remercier à son tour de ses gentils mots à leur attention. La violette, un peu moins tactile, se contente d'effleurer le bras de Bobie tout en douceur pour lui témoigner également sa reconnaissance.

- Bieeeeeeeen ! Sur ce, je pense que nous allons pouvoir commencer !

Le boulier se met en action, faisant tournoyer la géante noix de tropicoco sur elle-même grâce à un petit moteur électrique, un bruit d'objets creux qui s'entrechoquent résonne dans la vaste pièce, avant qu'une noix de tropicoco fille ne jaillisse par une fente de taille adaptée, via un rail jusqu'aux mains d'une des danseuses de Hula. Fièrement, elle montre à tous les spectateurs le nombre inscrit en peinture dorée sur la coque du fruit.

- Le numéro 89 !

Le reste du tirage est procédé de la même façon, accompagné par les roulements de tambours des danseurs tropicaliens, jusqu'à la suite finale comprenant le numéro complémentaire.

- Le chiffre complémentaire est le 6. La suite gagnante est donc le : 89 - 18 - 23 - 45 - 30. Notre gagnant(e) eeeeeeeest...

S'ensuit plusieurs minutes de suspense pendant lesquelles l'ordinateur épluche à la vitesse de l'éclair chacune des grilles élaborées par les participants lorsqu'en enfin, s'affiche automatiquement sur le grand écran blanc, la meilleure grille de ce tirage et le nom de son unique propriétaire :

- ELYADES NAE !!! s'exclament en coeur Emavina et Nathan.

Sous les applaudissements de l'assemblée, l'heureuse gagnante est alors aussitôt conviée à venir récupérer son fabuleux prix sur scène, remis par l'artiste elle-même. Les deux superbes woltariennes posent ensemble pour une photo souvenir qui respire la candeur. Ses deux amis en profitent pour chaleureusement la féliciter, avant de la laisser rejoindre sa place, les bras chargés, pour la seconde année, d'une magnifique toile.


- Il faut croire que 66 bistickets achetés... ça augmente considérablement les chances de gagner ! révèle-t-il dans un franc rire en taquinant son amie.

- Et maintenant, vous êtes tous invités à nous suivre deux étages plus haut pour découvrir une énième surpriiiiiiise...


Il faut bien un bon quart d'heure avant que tous les invités n'aient rejoint la piste de danse sur le toit du yacht. L'espace est d'ailleurs complètement libre pour leur permettre de danser. Une large structure forme un dôme au-dessus d'une partie de la piste, créant un faux plafond de parapluies blancs et de lumières qui tombent presque romantiquement en rideaux, comme pour l'arche à l'entrée du quai. L'éclairage rayonne doucement, passant par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel lorsqu'il est au repos, et battant sans peine le rythme de la musique pour égayer d'avantage l'atmosphère. Au-dessus de la table du DJ se trouve un grand écran numérique pour afficher le décompte. Très chic !

Tenant bien haut ses deux torches enflammées, le Tropicalien fend la foule, frappant doucement dans ses mains pour inciter le public à entrer dans le rythme donné par des percussionnistes situés dans un coin de la salle. Il est vêtu d'un pagne ajusté et d'ornements au bas des jambes mais le haut de son corps est entièrement nu. Etant donné ce qu'il s'apprête à faire, mieux ne pas être trop encombré de vêtements !

Il avance jusqu'au milieu de la piste de danse, là où une zone ronde est délimitée par un revêtement différent du reste. Aidés par deux agents de sécurité en smoking, les invités comprennent rapidement qu'il va s'agir de son espace scénique et se disposent donc en cercle tout autour. Pendant que tout se met en place, Ash sépare ses torches, lèche l'extrémité de l'une d'elle et allume les deux bouts. Puis il projette une grande gerbe de feu en direction du haut plafond sonnant ainsi le véritable début du show. Il sautille sur place quelques secondes puis les bâtons entament leur voltige virtuose, décrivant des cercles de feu dans l'air. Les spectateurs les plus proches peuvent sentir la chaleur sans jamais être inquiétés par les flammes elles-mêmes.

Le danseur lance et rattrape à plusieurs reprises ses instruments avant de réaliser quelques acrobaties sur le sol ignifugé et d'y laisser son feu. Le temps de recharger ses joues à l'aide d'une minuscule fiole suspendue à son pagne et il reprend les torches de nouveau jointes pour cracher une superbe flamme au-dessus de sa tête. Il entame ensuite un ballet flamboyant et la foule a un très léger mouvement d'effroi lorsque le sol prend feu ! Mais tout est orchestré et canalisé bien sûr, les flammes viennent décrire une ligne droite précise et meurent bien avant d'avoir atteint le bord de la zone.

Les percussions se font de plus en plus dynamiques alors que Ash fait tournoyer les flammes tout autour de son corps animé de mouvements souples et fluides. Souvent, il quitte les flammes des yeux et adresse aux invités de petits regards espiègles, des haussements de sourcils empreints d'une fausse maladresse et des sourires taquins comme si les torches risquaient de tomber lorsqu'il les laisse en appui sur sa tête, sa nuque, un bras. Mais il les envoie tourbillonner dans l'air sans jamais manquer de les réceptionner, même dans des positions de danse tout à fait improbables.

Il termine allongé au sol en calant les torches dans le pli de son genou droit. Tout son corps est en sueur et une légère odeur de spido lui colle à la peau et à la bouche. Il reprend son souffle un petit instant avant de se relever et saluer l'auditoire.

Alors que ses applaudissements se mêlent en choeur à ceux de la foule, Nathan s'avance tout en extirpant l'objet cyindrique de sous son bras pour l'approcher jusqu'aux lèvres du tropicalien.


- Comme je l'ai promis aux organisateurs, je me tiens à votre disposition durant quelques heures si jamais certains veulent s'essayer à la danse du feu. Mais, je vous rassure, on ne va pas vous laisser faire joujou avec les torches allumées au beau milieu de la foule, on va d'ABORD bieeeen répéter les mouvements !

Il ponctue son annonce d'un petit clin d'oeil et de l'un des sourires ravageurs qui ont fait la réputation de Mister Tropico.

Frappé par les propos du danseur, un petit vent de panique écarquille les yeux de l'hôte orangé et il s'empresse d'éloigner le micro de l'artiste. Un rire jaune exagéré résonne dans l'amplificateur de voix alors qu'une goutte de sueur froide perle sur sa tempe :


- Hahahahaha... Oui... Mais NAN, hein! C'est pas parce qu'il y a au moins un pompier parmi toute cette assemblée qu'on va prendre le risque d'un petit incendie ce soir, n'est-ce pas ?! Hé oui, moi aussi j'ai envie de profiter pleinement de cette belle soirée alors OK pour l'initiation à torches éteintes et, ma foi, si ça vous enchante, rien ne vous empêche d'améliorer vos performances A TROPICO! souligne-t-il avec un coup d'oeil complice vers Ash, ses vocalises amusées bien plus spontanées et détendues cette fois-ci.

Sur le toit du yacht, de là où l'on voit toute l?étendue océanique et toutes les décorations lumineuses sublimées sous eux, Emavina poursuit :


- Oui, oui, à Tropico, parce que si mon partenaire reprend son rôle de pompier ce soir, je suis fichue sans cavalier, moi !

Elle rigole et reprend rapidement :

- Merci de ta prestation éblouissante, Ash. Tu nous as tous fort impressionnés, c'est clair !

De nouveaux, quelques applaudissements et sifflements résonnent de part et d'autre dans la salle et la violette les laisse doucement mourir avant de rouvrir sa bouche délicate :

- Parlons-en des cavaliers et des cavalières ! Les célibataires inscrits dans la catégorie jumelage, c'est à vous que je m'adresse ... après vous avoir fait chercher comme des fous vos clés et cadenas ... Oui, oui, c'était un dur travail, mais imaginez comme on a déliré Nate et moi d'essayer chaque paire et surtout de les TROUVER toutes ! Vous aviez tous un cadenas unique et toutes une clé tout aussi spéciale. On espère réellement que malgré la recherche acharnée, vous avez bien aimé ce petit jeu !

Tenant deux petits cartons dans ses mains raffinées, elle prend le temps de regarder tous les invités, tout sourire. Aux côtés des organisateurs, une table décorée d'une nappe blanche immaculée met en vedettes 4 couronnes majestueuses.

- On vous fait vachement patienter, ce soir, hein ? Suspense et tout... et encore, vous n'avez vu que le début !

De nouveau, son rire taquin fait écho dans la salle tandis qu'elle jette un regard complice à Nathanaël à qui elle donne silencieusement la parole.

- Bon... disons que le suspense a assez duré...

Le mâle orangé frotte ses deux mains ensemble, comme s'il préparait une mauvaise blague ou à dévoiler l'annonce du siècle.

- C'est désormais l'heure de dévoiler le roi et la reine des jumelés ! reprend-il. « Les votes ont été serrés, très serrés, mais... on a réussi à avoir deux GRANDS gagnants... De toutes les célibataires féminines, celle que la majorité a désigné comme étant la reine de la soirée est... »

Les secondes défilent et Nathan ne se prononce pas, jubilant ouvertement de connaître les résultats en avance, puisque c'est lui qui a épluché chacun des centaines de bulletins de votes, un par un ... Animé par un sursaut d'espièglerie, il joue des sourcils, ses prunelles malachites taquinant l'assistance du fervent suspense qui fait tressaillir chacune des woltariennes célibataires.

- KHALY BUL !

À ses côtés, Emavina applaudit chaudement, imitant les convives qui font un maximum de bruit pour accueillir la sublime woltarienne chocolat qui rejoint la scénette.

- Et le roi des célibataires...

Ema étouffe un nouveau petit rire, connaissant très bien celui qu'elle s'apprête à sacrer, et un sourire espiègle danse sur ses lèvres pulpeuses :

- Le roi des célibataires n'est nul autre que... ROWSCO HAWKEYE !

La violette observe le mâle sombre traverser la foule pour rejoindre Khaly, sa barmaid et nouvelle reine pour la soirée. Il semble intimidé, peu habitué à être si chaleureusement salué, mais c'est finalement avec un grand sourire qu'il remercie silencieusement tous les invités. De nature très tactile, il passe un bras autour de la fine taille de sa partenaire.

La violette s'avance vers les couronnes aux allures tropicaliennes, Nathanaël à ses côtés, et tous deux en prennent chacun une. Une blanche aux délicats coquillages pour Khaly et une à plumes rouges et aux relents bleutés pour Rowsco.

Gaiement, Nathanaël et Emavina ajoutent ensemble:


- Et enfin, le couple de l'année n'est autre queeeee...

La foule retient son souffle.

- ... NOUS !!!

Un silence de mort submerge l'auditoire.

Soudainement, on ne perçoit plus que le bruissement des vagues brassées par l'océan, avant que les deux complices soient mutuellement secoués d'un vif fou rire contagieux qui trahit clairement leur petite facétie.


- Allez, cessons de vous faire languir davantage... Félicitations à Roxy Beylb'R'une et Kelen Aeternam !


Le second couple d'élus est à leur tour couronnés : un splendide diadème de coquillages pour la danseuse de hip-hop et une coiffe royale pour le guitariste.

Les quatre acteurs peuvent désormais fièrement se diriger vers la piste de danse de sable fin où ils auront l'immense honneur d'ouvrir le bal avec une populaire bachata des plus sensuelles.

Couvert d'applaudissements et de joyeux sifflements, les couples tirent leur révérence et une nouvelle musique retentit, appelant tous les autres spectateurs à les accompagner sur le dancefloor pour un début de fiesta endiablée !


Alors que tous ont déjà bien dansé et bien festoyé, minuit approche. L'an 16 arrive à sa fin. Le décompte lumineux égraine fièrement les minutes restantes et le couple enlacé, sous le demi dôme de parapluies, près du DJ qui surplombe la foule, échange un regard rempli de fierté, avant de prendre la parole :


- C'est avec un franc et immense plaisir que Nate et moi avons organisé cette soirée. Vos remerciements nous touchent profondément et vous pouvez être certains qu'ils nous encouragent d'autant plus à recommencer ces fiestas d'enfer tous les ans, mais en toute honnêteté, c'est également VOUS que l'on aimerait remercier !

La douce voix de la violette avait rompu le silence qui venait de s'installer, mais elle laisse désormais poursuivre Nathanaël :

- Sans vous, ce Réveillon ne ressemblerait en rien à celui que l'on vit aujourd'hui ! C'est grâce à chacune de vos participations que l'on réussit, Ema et moi, a trouvé les idées les plus folles pour vous faire plaisir et vous faire vibrer autant que nous !

- Alors... merci, du fond du coeur ! À vous tous qui avez participé de près ou de loin à ce Réveillon de cette 16e année ! Merci à Xanya pour les ingénieuses décorations, à Finn pour la composition et distribution des parures tropicaliennes, à Sacha et Honey pour leurs vins délicieux et uniques, à Suddyn et Mao pour leur festin à tomber... par-dessus la rambarde ! À Leïa pour l'animation et son concours, à Bobie pour sa sublime toile, à son mari, Ash Kay, pour sa fabuleuse prestation de cracheur de feu et finalement...

- Un énorme merci à Tommy, qui est l'unique ingénieur du spectacle incroyable auquel vous allez assister... On SAIT que tu vas tous nous éblouir comme il faut !


L'annonce faite des feux d'artifices, une musique d'ambiance se lance, laissant le temps à Tom de se rendre jusqu'à l'endroit bloqué par des barrières, au tout premier étage, tout à l'arrière du bateau, où tous ses explosifs sont en place. Le jeune mâle violet avait pris le temps de répéter sur la péniche d'Alanig, mais étant tout débutant, il a tout de même le trac. Un regard dirigé plus haut, vers la foule qui s'accumule près de la rambarde, et le jeune homme démarre la machine.

La dernière minute de l'An 16 entamée, c'est à l'unisson que la population Sétiane déclenche le compte à rebours :


- 10... 9... 8...

7... 6... 5...

4... 3... 2...

1...



La musique s'accélère lorsque les premiers feux timides apparaissent dans le ciel noir de Sétia et forment une ligne au dessus du bateau. Le cadre atypique permet de n'avoir aucune pollution lumineuse et rend le spectacle d'autant plus étincelant.


- BONNE ANNEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE !!!

La musique s'arrête net et reprend sur un air plus dynamique et dans le thème, tandis que les feux, bien coordonnés, commencent à avoir une vraie belle allure. Les étincelles déchirent le ciel et fendent l'obscurité dans un vacarme qui fait trembler le bateau.

Enfin, la mélodie passe ensuite sur une voix féminine aux airs insulaires et Tom lance alors des feux un par un, donnant l'impression que des étoiles filantes se suivent et cherchent à se rattraper. Il tente ensuite quelques formes caractéristiques du thème, comme un soleil et ce qui lui fait penser à une fleur tropicale , feux moins impressionnants, mais l'effort est là et le public semble apprécier.

Une nouvelle chanson dynamique prend le relais et tout s'accélère à nouveau au rythme du son dont le volume a été augmenté pour que résonne dans tout le port de Sétia: 'Cause baby you're a firework (...)

C'est avec grand enthousiasme que Tom lance le final au travers des mats des bateaux sur une dernière chanson et tout s'arrête dans un fondu agréable. Les applaudissements commencent, mais soudain, des étincelles semblant émaner du mat du bateau éclatent sans musique, laissant l'assemblée bouche bée. Les applaudissements reprennent et Tom se faufile vers le toit dans l'assemblée qui avait commencé les échanges de voeux et embrassades pour la nouvelle année, avant de réapparaître auprès de ses proches, souriant, soulagé et un brin ému.

Le dernier crépitement du feu d'artifice retentit, une dernière étincelle colorée jaillit, et soudainement... C'est le black out !

La musique coupée, les lumières éteintes et l'anormal statisme du yacht provoquent tout d'abord un élan d'interrogation silencieuse. Chacun peut aisément percevoir le lent et régulier clapotis des vagues contre la coque rutilante du luxueux bateau entremêlé au doux sifflement d'une brise estivale. Quelques effluves marines emplissent les narines tandis que seules les sept lunes woltariennes diffusent librement toutes leurs luminescences sur l'eau aux sombres profondeurs...

Une panne d'électricité ? Un problème technique ?

La foule, perplexe, tente quelques rapprochements corporels et chuchotements curieux qui attisent mutuellement en crescendo un certain brouhaha.

Avant que la panique ne commence à se faire sentir, Emavina s'éclaircit la gorge dans un micro. Son petit rire cristallin résonne.


- Pas de panique, restez calmes ! Tout va bien... Restez où vous êtes, ne bougez pas, on ne veut pas de blessés ce soir !

Puis, à nouveau, le silence reprend sa place. Les invités, nimbés des éclats d'un voile sidéral, se toisent, tour-à-tour, alors qu'un ballet de mimiques d'incompréhensions animent leurs deux cents et quelques visages.

Tout à coup, un assourdissant vacarme provenant du premier étage dédié aux cuisines et entrepôts surprend toute l'assemblée. Le sol tremble et vacille le temps d'une petite minute tandis que les sons caractéristiques de multiples vagues se fracassant contre une surface solide s'accentuent en clapotis bien distinctifs. Puis, bien qu'elle soit fortement ancrée et stable, l'embarcation se sent quelque peu tirée vers l'océan quand les câbles métalliques atteignent leur pleine expansion. Pour ceux dont la vue est la plus aguerrie, de grandes fleurs de lotus se dessinent à l'horizon, flottant et épousant le gré de l'eau, dispersées tout autour du grand bateau. Puis, un à un, les pétales s'illuminent, chaque fleur ayant adopté sa propre teinte. On y voit du violet tendre, du bleu cyan et du rose bonbon. Le spectacle est d'une beauté magique, soulevant en choeur des vocalises d'émerveillement. Il atteint son apogée lorsque plusieurs jets incandescents de diverses teintes s'élancent vigoureusement vers le ciel et de part et d'autres des pétales, insufflant une nouvelle lueur de vie au lieu de la soirée. L'océan scintille de mille nuances et reflète désormais ce petit manège bien pensé par les deux populaires co-organisateurs.

Ceux-ci ayant perdu momentanément l'attention de leurs invités la reprennent au bout de quelques minutes. On peut donc désormais les voir, chacun simplement vêtus de leurs maillots de bain, un grand sourire satisfaits révélant, en miroir, leurs dentitions immaculées.

Leurs deux voix familières retentissent dans les nombreux hauts-parleurs :


- SURPRIIIIIIIIISE !

- Avouez que celle-là, vous ne l'avez pas vue venir, hein ?! s'enquit Nate en sondant les innombrables visages stupéfaits de son auditoire.
« Mais qu'est-ce qu'une véritable ambiance tropicalienne sans son traditionnel bain de minuit, n'est-ce pas ?

- Bien sûr, on vous invite à venir le prendre avec nous ! Et de la façon qui vous charme le plus... comme habillés...

- ... ou en petites tenues...

- ... ou simplement accoutrés de votre cravate...

- ... ou même A POOOOOOOOIL !!!

Sur ces mots, une mythique musique de prédilection envahit progressivement tout l'espace et remémore aux fêtards les plus invétérés les délirantes Pools Party Sétianes spécifiquement organisées par le pompier à une certaine plus jeune époque.

Sans se faire prier davantage, Nathan fait sauté l'élastique de son short de bain, dévoilant fièrement à tous un charmant petit fessier musclé sous les sifflements taquins de son cercle d'amis et autres intéressées. Il réserve la vision du meilleur plan à sa complice de toujours tout en entamant un déhanché qui n'a nulle autre intention que de faire rire la galerie.

Les micros inactifs déposés non loin d'eux, il glisse à Ema quelques mots en totale aparté, déclenchant un fou rire secret chez cette dernière qui place lentement deux mains sur le haut de son maillot de bain, entreprenant de le dégrafer par l'avant ... Et c'est sans crier gare qu'il bascule la sublime violette sur son épaule avant d'amorcer un sprint digne d'un basketteur jusqu'au-delà de l'étambot du navire ! Durant leur chute de plusieurs mètres, s'ensuit de purs éclats de rire et d'enthousiastes exclamations qui suffisent à inciter bien d'autres convives à les imiter.

Des gilets de sauvetage ainsi que deux larges échelles sont à la disposition de tous à chaque étages afin de leur permettre d'entrer ou sortir de l'eau à leur guise.

Pour les moins téméraires d'entre eux, la soirée poursuit son cours normal à bord du luxueux yacht aux luminaires désormais entièrement éclairés, battant son plein sans relâche toute la nuit durant...

Et c'est donc sans grand étonnement que les quelques plus endurants et privilégiés d'entre tous pourront assister au levé du jour. Les lunes, après avoir festoyé toute la nuit, se retirent et laissent place aux soleils, qui déversent dans le ciel leurs rayons étincelants pour saluer, à leur tour, les prémices de la nouvelle dix-septième année...

2/1/17 #Réveillon - Partie 1




Cette année-là, le fameux Nouvel An 17 allait être bien différent des derniers... Ayant quelque peu raté celui de l'an 16, Nathanaël et Emavina étaient bien déterminés à marquer le coup de façon encore plus grandiose. C'est donc via une petite carte, majoritairement rose et or sur laquelle l'image d'une wananas était délicatement imprimée, que les invités purent découvrir que la soirée ne se déroulerait pas du tout au Château de Sétia...

La fiesta du Réveillon aurait effectivement lieu sur un luxueux yacht, fabuleusement, prestigieusement décoré pour l'occasion. Suivant le thème tropicalien, il avait paru impossible aux complices violet et orangé de se satisfaire d'une fête à l'intérieur et comme la température s'y prêtait toujours, l'idée du yacht s'était imposée d'elle-même... Ainsi, sur ladite invitation, on indiquait la thématique, le code vestimentaire; robes et habits chics aux couleurs festives; de même que l'endroit: le vieux port reculé de Sétia.

Le 30/10/16, tous et toutes étaient attendus pour congédier l'inoubliable an 16 qu'ils venaient de vivre et célébrer sans fin, jusqu'au petit matin, la venue de la prochaine, la très attendue... 17ème année !



********************************************


Bien que quelque peu en dehors de Sétia, la destination reste toutefois largement accessible pour les invités, tout en étant suffisamment isolée pour donner l'impression d'être transporté complètement ailleurs, loin du bruit environnant de la ville de béton.

Un chemin composé d'un mélange de pierres blanches et de coquillages aux relents tropicaux guide vers le quai les invités, bien habillés à l'occasion du Nouvel An. Le sentier bordé de verdure est encadré par de petits et grands parapluies illuminés d'une multitude de couleurs, qui forment des motifs spiralés ainsi que des tracés tourbillonnants. Ceux-ci s'enroulent parfois autour des palmiers venus tout droit de Tropico, contribuant eux-mêmes à l'ensemble lumineux en abritant depuis leurs larges feuilles de nombreuses tiges tombantes composées de lumières blanches et dorées, ressemblant à de la poudre de fée. Entre ces derniers se situent de hautes lampes à gaz qui laissent échapper une jolie flamme dansante au gré de la brise.

Au bout du chemin, les invités sont accueillis par une large arche blanche à laquelle sont suspendues ombrelles de différentes tailles et guirlandes de lumières claires. Deux caissons luminescents saluent les passants d'un "Aloha !" joyeux. De chaque côté de l'arche se trouvent des palmiers miniatures en pots, tous reliés par ces mêmes fils de lumière. Derrière eux, sur la barrière du quai, sont attachées des guirlandes de fleurs exotiques: des pétales rouges, oranges, jaunes, des feuilles d'un vert luxuriant, aux formes plus étranges les unes que les autres ! C'est comme marcher dans un jardin botanique, ou encore mieux : sur Tropico Island elle-même !

Les invités peuvent explorer le quai à leur guise: se promener le long de celui-ci, aller se rassembler en petits groupes sous l'un des palmiers scintillants, admirer la vue splendide qu'offre l'océan, peut-être même observer le massif yacht couleur perle qui repose dans l'eau ou, enfin, profiter du photobooth posé juste devant l'accès aux escaliers du bateau et immortaliser cet instant inoubliable, avec le chalutier et les soleils se couchant en arrière-plan.

Le yacht est plutôt spacieux, composé de cinq étages accessibles au moyen d'escaliers. Les deux principaux, visibles de l'extérieur, ont une dorure sur la rampe et sont décorés de coquillages divers ainsi que de fleurs et de ces mêmes petits parapluies multicolores. Des panneaux en bois sculptés et portant les couleurs de Tropico présentent chaque étage ainsi que les directions à prendre pour s'y rendre et pour retrouver les salles de bain: le premier étage est réservé aux cuisines et est donc strictement interdit au public, le second est le lieu privilégié pour des boissons exquises (le bar !), le troisième fait office de salle de réception, le quatrième est un espace de détente et de discussions, et, finalement, le toit du yacht, se présente avec sa fabuleuse piste de danse embellie par une myriade d'ombrelles et lumières.

Le quatrième étage est celui des activités offertes pour la soirée. Le quart de la salle est occupé par une scène démontable où patientent décors, costumes et accessoires : c'est LE grand coin photos ! Il y a même des affichettes représentant des chapeaux, des moustaches, des bulles avec des mots tropicaliens, des instruments de musique, des masques tiki et bien plus qui sont disponibles pour mettre un peu d'humour dans les photographies. Ceux qui le souhaitent sont donc invités à choisir un thème et à reconstituer la scène d'un film ou tout simplement à créer leur propre environnement avec une histoire unique. À l'opposé se trouve un studio de tatouages éphémères, dont la mystérieuse technique repose sur un processus de coloration indolore qui fonce ou éclaircit le pelage à la pose, dépendamment de la teinte naturelle initiale de chacun, et dont les motifs proposés sont tous parfaitement uniques et en lien avec le thème de la soirée. Des petits pots remplis de sable et d'objets marins ainsi que des filets et des sculptures de bois représentant divers animaux et navires participent à l'atmosphère tropicale. Il ne faut pas oublier les canapés et les tables faites de roues de marin qui occupent la moitié de la salle, espace dédié à ceux qui cherchent un peu de tranquillité.

La proue est décorée de palmiers miniatures dont le tronc est entouré d'éblouissantes guirlandes feuillues. C'est le coin le plus sombre et le plus tranquille du yacht, parfait pour ceux qui désirent un moment de solitude ou pour les couples et amis qui cherchent un peu d'intimité. Un photobooth se tient également ici, idéal pour les clichés avec l'horizon impénétrable, mais surtout pour les représentations de la fameuse scène du Titanic. Pas d'inquiétude, ces photos ne sont disponibles qu'en début de soirée et sur demande spéciale par la suite, le coin sera donc bel et bien calme la plupart du temps.

En s'avançant, les invités peuvent découvrir Nathanaël, ayant égaré sa chemise aux flamboyantes couleurs tropicaliennes... et qui, sérieux comme il est, a tout juste eu le temps de sortir de l'eau pour venir accueillir les convives, mais également Emavina, joliment vêtue d'une robe légère et sans trop de chichi. Tous deux sont hilares, certainement d'une bêtise qu'ils ont précédemment dû faire, à l'arrivée des premiers conviés et ils saluent avec chaleur chaque visage qui se présente devant eux. Presque juste à leur côté, face à une grande double-porte vitrée, Finn Shigaru, un grand woltarien au pelage gris, attend les invités pour les accueillir un par un. Vêtu d'une tenue traditionnelle tropicalienne, torse nu avec un pagne ainsi qu'un collier de fleurs jaune et orange autour du cou, il a pour mission de leur offrir un présent. Il porte autour de son bras musclé un petit panier en osier rempli de cadeaux. Pour les woltariens, il passe autour de leur cou un joli collier de fleurs de toutes les couleurs et composé de toutes sortes de variétés typiques de Tropico. Pour les woltariennes, il dépose sur leurs têtes de belles couronnes de feuilles vertes tressées en rond auxquelles sont accrochées de magnifiques fleurs blanches avec un coeur coloré.

Une fois tous les invités décorés, ils peuvent enfin découvrir la salle du bal. Nathan et Ema en profitent pour annoncer l'ouverture de cette grande nuit de folie en complétant mutuellement leurs phrases :


- Bienvenue à vous tous au grand Réveillon 16 ! Éclatez-vous, passez l'une des plus belles soirées de votre vie, c'est tout ce qu'on l'on souhaite ! On en profite d'ailleurs pour souligner l'ÉNORME travail de Xanya Shigaru sans qui ce bateau de luxe ne serait pas aussi sublimé. Merci d'avoir mis tes talents à l'oeuvre, jolie demoiselle !

Ayant sauté sur l'occasion du Nouvel An pour se replonger dans son amour pour l'oenologie, Sacha s'en était donné à coeur joie pour accorder les plats concoctés par les cuisiniers avec de fins produits de la vigne, en commençant par un apéro qui est le bienvenu.

Le mâle a tout d'abord prêté attention à dresser une jolie table proche de l'entrée du bateau, immanquable par les invités. S'y trouvent des bouteilles de champoirdine illuminées par le dessous, afin de faire flamboyer les paillettes d'or qui virevoltent à l'intérieur. Sacha s'active, tout sourire, à servir les convives qui arrivent dans de jolies coupes, en répondant aux plus frileux que l'or n'est pas dangereux pour la santé en ces quantités. Conscient que l'idée pourrait ne pas plaire à tout le monde, le sommelier avait également garni quelques coupes d'un pétillant plus classique d'une valeur sûre, la robe de ces-dernières accordée au thème de la soirée.

Pour ceux intéressés par un cocktail, l'espace bar situé au deuxième étage du majestueux yacht loué pour le Nouvel An, n'a rien à envier à ceux déjà établis sur Tropico. Tout fait de bois, dont les côtés massifs arborent des gravures à la tropicalienne, le comptoir est pâle, épuré et lisse, bien verni, mêlant les teintes de beiges et de bruns sur les contours. Juste au-dessus et en son milieu est suspendue une insigne sur laquelle on peut lire "Tiki Bar".

Au devant, une multitude de tabourets s'alignent et soutiennent les fesses des invités de leurs plastiques tressés imitant le rotin. Le yacht étant à aire ouverte, des paravents dépeignant les arts de l'île des soleils ont été installés de part et d'autres du lieu de désaltération, donnant à l'étage réservé au bar un air intimiste et propice aux discussions plus personnelles. Derrière le comptoir, de larges étagères, se fondant au décor, sont remplies de multiples bouteilles d'alcool, agencées dans le désordre. Des grandes, des petites, des plus fines, des plus rondes. Elles sont toutefois, évidemment, classées par degrés d'alcool, passant du wrhum à la vodkrabisse et du woltsky au cognwac, de sorte que Rowsco, le mâle foncé qui s'active à servir tous et chacun du mieux qu'il le peut, puisse s'y retrouver un minimum. Entre les deux étagères, une grande affiche est accrochée, désignant les comiques règles du bar.

Si les bouteilles sont de toutes sortes et de toutes tailles, elles sont également de toutes couleurs, faisant écho aux myriades de petites lanternes colorées aux multiples designs installées au plafond en une sorte de tapisserie chaleureusement lumineuse. L'éclairage, chaud, chatoyant, permet de bien voir ses interlocuteurs, mais n'est en aucun cas trop présent, trop éclatant, trop éblouissant, laissant à la pièce une ambiance feutrée qui plonge la plupart des convives venus se rafraîchir dans un esprit de détente.

Quelques-uns, debout, occupés à papoter, savourent des cocktails mixés dans des noix de tropicocos, d'autres repartent du bar avec des verres style tiki et décorés de fruits de toutes sortes dans les mains. Certains décident même de s'accorder une pause de la piste de danse du dessus et s'attardent sur l'étage autour des tables disposées à cet effet. On y voit vraiment passer des gobelets de toutes sortes et tout autant de types de cocktails. Pourvu d'un mixeur qui a fait ses preuves à multiples occasions, Rowsco offre même des consommations style sorbets, ultra rafraîchissantes et colorées.

Au centre de la pièce, une énorme fontaine de fruits trône parmi les convives, invités à se servir à volonté dans cet open-bar sain et vitaminé. Rowsco, quant à lui, s'affaire à concocter toutes sortes de cocktails, secondé d'une magnifique woltarienne couleur chocolat connue de tous: Khaly Bul. Aussi, diverses tables aux allures de plage, dressées à quelques places stratégiques de la pièce, desservent des bières fortes et épicées de toutes sortes, tenues bien au frais dans de grands seaux remplis de glace. Si les invités le désirent, des à-côtés exotiques sont à leur disposition. Les fameuses arachides, servies dans les brasseries populaires de Sétia, sont suppléées de petits bols contenant des grillons assaisonnés et recouverts de chocolats, gracieuseté des deux chefs, Suddyn Bul et Mao Riska.

À l'aise et souriants dans leur environnement tropicalien, Khaly et Rowsco se relaient ou se soutiennent mutuellement lorsque les clients arrivent tous en même temps. Même s'ils n'ont jamais réellement travaillé ensemble, on peut déceler une certaine complicité qui transparaît entre eux et chaque consommateur a droit à leur meilleure attention et leur meilleur service.

Quand les invités quittent l'étage pour retourner sur la piste ou sur les différents points d'observation du yacht, ils ne peuvent manquer l'écriteau, un peu moqueur, peinturluré de couleurs flamboyantes...

Un peu plus tard, tandis que tout le monde se prépare à assister au festin des îles, Nathanaël et Emavina invitent une organisatrice particulière à les rejoindre sur une petite estrade.


- Cette fin d'année a été plus qu'animée ! D'ailleurs, à voir à quel point la ville était carrément morte avant le début des festivités, ça faisait presque peur...

Emavina lance quelques coups d'oeil désespérés aux invités pour souligner sa récente inquiétude.

- ... Et c'était presque inimaginable de penser qu'autant de fêtes feraient vibrer nos dernières soirées de l'an 16 ... Nous voulions donc chaleureusement remercier, entre autres, la participation de Leïa She'ôl qui a débarquée avec sa fabuleuse idée de concours et vous a remis la fiesta dans les veines ! Sans elle, vous ne vous seriez pas démenés comme des petits poissons à chercher toutes chansons et toutes pubs concordantes. Aujourd'hui, c'est le dévoilement tant attendu du podium et pour cela, on applaudit tous... LEÏA !

Leïa, tout sourire, monte sur la petite scène, la liste des gagnants à son concours "pub et chansons" en main :

- Avant d'annoncer les gagnants à mon concours, je voulais encore une fois vous remercier pour votre participation, votre implication et tous vos gentils commentaires. J'ai été ravie que mon activité vous plaise autant et je me suis amusée autant que vous, tant lors de la recherche que lors du dépouillement des résultats.

Pour rappel et pour ceux qui n'auraient pas eu connaissance du concours, j'avais donné une playlist de 51 titres musicaux qu'il fallait relier à des publicités que j'avais sélectionnées. Et maintenant, sans plus attendre, voici les résultats : l'équipe gagnante est l'équipe de Cinderella Vaillant et Haïlé Yetta avec le superbe score de 51 points sur 51. Un sans faute ! Je vous félicite pour votre ténacité, les gars. Vous remportez le premier prix de 50.000 wz à vous partager.

Deux autres équipes tout aussi tenaces sont arrivées ex-aequo avec le magnifique score de 49,50 points sur 51. Il s'agit de l'équipe de Mikali Thesaurus et Sasha Hakuryu et de celle d'Addison de Pern et Ruz Milliardaire. Ces deux équipes ont été départagées grâce à la question subsidiaire. Je demandais que l'on m'indique le nombre de réponses exactes que j'aurais reçues à la clôture du concours, avec une marge d'erreur de deux en plus ou en moins. Mikali et Sasha m'ont donné le chiffre de 49 et Addison et Ruz celui de 48. C'est donc l'équipe de Sasha et Mikali qui remporte la deuxième place et le prix de 30.000 wz qu'ils se partageront. L'équipe d'Addison et Ruz décrochent le troisième prix de 20.000 wz qu'ils se partageront également.

J'invite les gagnants à me contacter pour que je puisse leur verser les sommes dues.

Avant de laisser cette soirée continuer, je tiens à souligner les excellents scores des équipes de Jacob Megamix et Marin Chevrolier, avec un score de 47,50 points, de Yukihyun Santrope et Azlan Guevara qui ont totalisé 46,00 points, de Laïs Titou et Sidney Riska avec 45,50 points et de Nathanaël Drow et Zamal lyoko avec 45,00 points.

Félicitations à vous tous et encore merci du fond du coeur ! Une très belle fin d'année et une géniale année nouvelle à tous !


Leïa retourne aux festivités tandis qu'une carte de leurs prix respectifs est remise à chacun des gagnants, afin qu'ils n'oublient pas de contacter la woltarienne bordeaux.

Peu de temps après, alors que la soirée continue de battre son plein, plusieurs serveurs commencent à fouler le parquet du yacht, se faufilant agilement parmi les différents invités qui s'entassent à l'intérieur du troisième étage. Des plateaux en osiers ornés de minuscules lumières scintillantes à la main, ils passent, offrant quelques shooters du premier service "Gaspacho et cie".

Tout en continuant leurs discussions, les convives ont donc le plaisir de s'extasier un brin les papilles, comme un avant-goût du reste du repas. Les shooters se décuplent en 4 saveurs bien différentes les unes des autres. Il y a le gaspacho aux tomates fraîches et ses petits dés de légumes, le gaspacho de pommelons accompagné de ses billes fraîches, le combo ultra rafraîchissant de concombres et de céleris ainsi que le potage froid de mangoyave, carottes et gingenthe. Des fruits frais aux saveurs exotiques, tantôt sucrés, tantôt salés. Rien d'étonnant alors d'apercevoir, un court instant, au sein d'un groupe, l'un des visages s'extasier, avant de recommander, avec malice, la petite verrine qu'il ou elle tenait à la patte. La douceur d'une soupe froide et le croquant d'une gourmandise ! Voilà qui avait de quoi ouvrir l'appétit.

Une fois que tous les plateaux sont vides, les serveurs peuvent repartir en cuisine, là où Suddyn et Mao les attendent (et accessoirement, courent à peu près partout). Heureusement qu'ils avaient engagé quelques cuistots pour les aider à tout concocter, car ils n'y seraient certainement pas arrivés à eux deux. Servir plus de 200 personnes, tous à la fois, relevait, non pas de l'impossible, mais d'un petit miracle. Un petit miracle réalisable plusieurs fois dans une vie, mais quand même !

Toujours est-il que l'heure du repas arrivée, ils sont prêts. Définitivement prêts. Après s'être bien lavées les mains et avoir retiré leurs tabliers, les deux cuisiniers se présentent à la salle à manger. Non loin de l'entrée du troisième étage, là où se dresse la salle de réception, une pancarte est délicatement posée sur un chevalet et indique le menu de la soirée que les convives peuvent également retrouver en versions miniatures, soigneusement disposées plus à la portée de tous, à droite de chaque assiette. C'est au niveau de ce même chevalet que nos deux cuisiniers en herbe ont fait installer une fontaine à fruits, semblable à celle du bar. Elle repose somptueusement sur un tronc d'arbre sculpté, certainement venu tout droit de Tropico ! Une sorte de visage hindou y est représenté, de quoi vous interloquer avant que vous ne succombez à tous ces fruits qui semblent si juteux et si sucrés... La caverne d'Ali baba pour les grands enfants !

Les tables de la salle à manger sont alignées et de jolis luminaires suspendus descendent jusqu'au-dessus d'elle. De longues bougies, enfermées dans de longs vases en verre, éclairent à leur tour, de leurs flammes oscillantes, subtilement et chaleureusement, les visages heureux des invités déjà assis sur les bancs de bois qui leur servent d'assise. Sur les tables sont disposés, de part et d'autre des bougeoirs, multiples bouquets de fleurs, toutes d'une couleur plus vive et vibrante que l'autre. Les coupes à vin, les verres d'eau ainsi que les coupes de champoirdine scintillent au gré des chatoiements des lumières et la vaisselle, toute simple, est garnie de serviettes toutes différentes les unes des autres. Chacune est colorée de nombreuses teintes, de différents tons, et, de droite à gauche, lorsqu'on observe les tablées, on peut y déceler un impressionnant dégradé de couleurs. Toutes y passent. Les décorations ne pourraient définitivement pas faire plus honneur aux coloris flamboyants de Tropico que ce qu'elles font déjà.

Ainsi, nos deux cuisiniers en chef sont postés à l'entrée de la salle à manger, les mains dans le dos, une allure fière finement dissimulée derrière leurs sourires prompts et naturels.


- Bonsoir à vous tous, bienvenue au repas du Nouvel An, débute Suddyn, le mâle bleu royal. Une petite pointe de stress fait trembler sa voix rauque, mais de bref coups d'oeil dans toute la salle le font poursuivre sans souci.

- Ce soir, nous avons prévu un dîner 5 services. Premier service que vous avez d'ailleurs déjà consommé alors que vous papotiez allègrement, poursuit Mao d'un ton taquin, visiblement bien plus habitué à parler devant un grand public que son collègue pour la soirée.

- Nous poursuivons donc avec un Carpaccio de wananas et sa petite crème, qui sera suivi d'un tartare de sifflaumon à la mangoyave dans son wananas. Si, si, on récupère tout ! rit-il avant de repasser le flambeau au woltarien pâle à ses côtés.

- En plat principal, nous vous avons préparé un met chaud, typiquement tropicalien, dont plusieurs variantes existent. Nous vous avons concocté la nôtre : une Paëlla, dans laquelle vous pourrez retrouver quelques crustacés frais de Tropico, zoitates ainsi que saucissons de Blaur. Elle sera servie comme elle l'est toujours: de façon très conviviale ! Ainsi, de grands plateaux seront disposés sur vos tables et vous pourrez vous emplir la panse comme bon vous semble. Aucune crainte que votre voisin n'en manque ! Nos serveurs passeront régulièrement pour garnir ces plateaux.

Suddyn reprend la parole:

- Pour terminer sur une note sucrée, sans être trop ballonnés pour dûment poursuivre cette fabuleuse soirée, il vous sera proposé de petits carrés à la fraiboise, assortis de lleur croquant à la passion ainsi que de leur citrange revisité.

- Le croquant à la passion et le citrange revisité sont en fait des pâtisseries fines représentant deux des meilleurs fruits de Tropico. Ils sont fourrés d'une délicieuse confiture des mêmes sains délices qu'ils incarnent. Si vous oubliez quoique ce soit, la carte près de vos couverts vous permettra de vous y retrouver au fur et à mesure que les plats vous seront servis. Sur ce...

- Buen provecho !

- Hipahipa, hulo !

Toujours les mains croisées derrière le dos, les chefs saluent l'assemblée en se courbant légèrement et repartent en cuisine pour motiver une dernière fois leur brigade, laissant les convives reprendre leurs discussions et les serveurs combler un à un les verres d'eau.

Très minutieux, Sacha a apporté un soin tout particulier au choix des verres aux notes tropicaliennes que les invités découvrent désormais face à eux. Ceux-ci sont remplis d'un vin bleuté dont la couleur provient d'une macération de peaux de raisins Tropicaliens, et dont les notes acidulées s'harmonisent à merveille avec les entrées fruitées proposées.

Le plat de résistance est accompagné d'un verre de vin blanc plus traditionnel et très réputé, servi dans des verres soignés dont le motif se reflète dans le liquide jaune pâle. Choisi jeune, ses arômes exotiques sont détectables au nez, puis le bouquet exubérant d'ananas, d'orange et de pomme verte vient donner à la perfection une note fraîche en bouche pour accompagner la paella.

Pour le dessert, un vin rouge carafé de façon originale trône sur la table, telle une oeuvre d'art. La bouteille vide est présente sur la table, avec une petite note explicative
: "Voici la première cuvée d'Honey Kanaki, provenant de nos vignes Bégyennes. Petite particularité, nous avons tenté de vieillir certaines bouteilles... sous la mer ! Ceci permet d'avoir une température constante et fraîche, au beau milieu d'une obscurité quasi totale, et reposant dans un environnement idéal. Notre dégustation nous ayant convaincu du potentiel, voici pour vous la première cuvée, en avant-première ! Bonne dégustation. Honey & Sacha"

Une fois le plat principal terminé et la découverte des vins entamée, un petit tintement se fait entendre, réclamant l'attention, et les deux organisateurs en profitent pour reprendre la parole. Derrière eux, sur des tables rondes, des bols remplis de noix de tropicocos siègent et attirent le regard des curieux. Nathan jongle d'ailleurs avec l'une d'entre elles, décidément incapable de rester tranquille plus longtemps, comme s'il s'agissait d'un ballon de basket alors qu'Emavina l'observe, un air enjoué imprimé sur ses traits violets.


- Afin de vous faire patienter et digérer un peu avant le fabuleux dessert, Ema et moi avons pensé vous organiser un petit jeu que l'on a baptisé...

D'un éternel espiègle jeu de sourcils, il fait momentanément durer le suspens, un éloquent regard en coin destiné à la muse améthyste de leurs activités événementiels, et ajoute avec un franc sourire :

« Le baiser Tropicoquin ! »

- Ce petit jeu consiste, en fait, à...

La danseuse attrape la noix de tropicoco qui vole quelques millisecondes hors des mains de Nathanaël et ses actions rejoignent ses explications tandis qu'elle se met face à son complice.

- ... placer la noix de tropicoco entre les deux corps, à hauteur du bassin, de sorte qu'elle tienne fermement entre les deux joueurs. Le but est très simple...

- Le premier couple de joueurs qui arrive à faire parvenir la noix de tropicoco à leurs bouches remporte le jeu ! Par contre, l'utilisation des mains est strictement et bien évidemment interdite. Sinon... ça serait BEAUCOUP moins drôle... poursuit-il, un sourire taquin ornant ses lèvres orangées.

Emavina rit et fait légèrement onduler son corps afin de faire remonter le fruit le long du torse de Nathanaël. C'est long et fastidieux, mais on voit bien qu'elle peut remonter ... ou redescendre, selon la complicité des joueurs et de la dextérité de leurs mouvements corporelles.


- Ainsi, si elle vous échappe... vous pouvez la récupérer de toutes les façons possibles... sans utiliser vos mains ! Allez, que ceux qui veulent venir s'amuser nous rejoigne !

Une fois qu'un certain nombre de tandems se sont portés volontaires, les rires ne tardent pas à fuser dans toute la salle alors que les compétiteurs tentent désespérément de ramener, par tous les moyens, les noix de tropicocos à destination. Les spectateurs n'ayant pas voulu participer, quant à eux, toujours assis aux tables, les regardent tantôt ébahis, tantôt hilares à leur tour. Il faut dire qu'il y en a qui sont plus habiles que d'autres dans cet exercice... C'est ainsi que l'attente entre le plat et le dessert semble considérablement réduite. Bientôt, les convives regagnent leurs sièges et les assiettes minutieusement garnies et décorées de délicieuses friandises leur parviennent afin d'assouvir en beauté toutes les envies les plus gourmandes.