Date:3/5/17

Recherche Google

La pêche dans tous ses états

Menu

Sites Woltar officieux

Partenaires


2/5/17 Article 3. CHOISIR LE MATERIEL ADAPTE

Comme je l'ai évoqué dans l'article précédent, il existe plusieurs outils pour pêcher. Les voici du plus basique au plus évolué.


Seau à Krapo

Caractéristiques :

Prix: 17,85
Contenance: 50
Volume Unitaire 1
Type objet
Contient krenouille
Fréquence Commun
productivite: 20/h

Pêcher :
Coût: gratuit
Durée min: 1 h
Durée max: 2 h
Moral: 30/h
Stress: -15/h

Indiqué pour initier les enfants à la pêche, le seau à krapo peut également être équipé pour partir à l'aventure. Les krenouilles et les krapo sont utilisés dans les potions et peuvent donc être revendus à un prix très faible. On ne peut pas les manger. Je n'ai jamais vraiment utilisé de seau à krapo, donc selon moi, il est tout à fait possible, voire préférable de se lancer avec un équipement de pêche.


Equipement de pêche

Caractéristiques :

Prix: 139,50
Contenance:
Panier: 10 ( poisson )
Volume Unitaire 2
Type objet
Fréquence Commun
productivite: 1/h

Pêcher :
Coût: gratuit
Durée min: 4 h
Durée max: 8 h
Moral: 3/h
Stress: -25/h

C'est la canne à pêche de base. Les débutants ne pêcheront que des poirdines mais avec un peu d'entraînement on peut également se régaler de siflaumons, de krabisses et de scargots.

L'inconvénient, c'est qu'il faut avoir du temps devant soi (au moins 4h). Eh oui, pêcher, c'est une expédition ! Mais c'est un bon moyen de faire face au stress.

2/5/17 Article 2. PRESENTATION

Pour commencer, j'aimerais vous raconter mon histoire. Rien d'exceptionnel, hein, juste une version de "comment devient-on pêcheur ?" comme il en existe sans doute des milliers sur cette planète.

Cependant, je pense qu'il est important de commencer par le début. De plus, cela peut-être utile à tous les lycéens qui sont en plein doute sur leur avenir : vous n'êtes (presque) pas obligés de passer par l'université !

Je vais vous expliquer.



PARTIE 1 : La pêche en amateur


Quand j'étais petit, mes parents pêchaient un peu, pour le plaisir, surtout mon père. J'aimais bien aller pêcher avec lui.

Quand j'ai pris mon indépendance, j'ai donc rapidement investi dans un équipement de pêche. Au lycée, j'allais pêcher après les cours, et je mangeais mes poissons sur place en les faisant griller au-dessus du feu. C'était super bon ! De merveilleux souvenirs.

Pourtant, après le lycée, je me suis dirigé vers la fac de droit. Vivre de la pêche était inimaginable pour moi ! J'ai donc bossé encore et encore et je suis devenu avocat.


PARTIE 2 : Une passion qui prend de plus en plus de place


Tout au long de mes études, j'ai continué à pêcher. Ca me détendait beaucoup après les cours. Lorsque je suis devenu greffier, j'ai pu économiser pour acheter une barque. Une fois avocat, j'ai même acheté un petit bateau de pêche.

Au fur et à mesure, je passais de plus en plus de temps à pêcher et de moins en moins à plaider !


PARTIE 3 : Devenir un pro !


J'ai donc décidé de suivre ma passion : j'ai passé ma licence de commerce, et enfin mon permis de navigation. Eh oui, des diplômes, encore des diplômes ! Mais ce sont les seuls vraiment utiles au pêcheur.

Avec pas mal de patience, j'ai enfin eu assez d'argent pour acheter un chalutier. Maintenant, je passe donc mes journées en mer, que ce soit sur un bateau ou l'autre.

Parfois, je travaille en tant qu'avocat, mais surtout pour défendre des pêcheurs ! C'est toujours utile de connaître plusieurs milieux.

Le gros avantage, c'est qu'on travaille quand on veut, et autant que l'on veut. Bref, on fait ce qu'on aime et c'est génial !
(et ça rapporte...)

28/4/17 Article 1. INTRODUCTION

Bonjour, mon nom est Mathias Shola, mais vous pouvez m'appeler Matt.

Je suis l'auteur de ce blog (sans blague), dans lequel je mettrai quelques astuces, histoires, tout ce qui me viendra à l'esprit concernant mon métier de pêcheur.

Alors, à vos cannes à pêche, à vos filets, A BABORD, TOUTE !!!